C’est la rentrée du théâtre d’impro pédagogique avec mon partenaire la Cie TILT !

Publié le Publié dans Non classé
Apprendre à vivre ensemble, respecter l’autre et accepter les différences. Tels sont les maîtres mots de la rentrée à la MFR de Bulgnéville. Afin d’initier une réflexion sur ces thématiques, les élèves ont participé à un spectacle de théâtre interactif, avec une compagnie d’improvisation. Une manière ludique de commencer l’année scolaire sur de bonnes bases.
Après des vacances bien méritées, l’heure de la rentrée a sonné pour les élèves de la Maison Familiale et Rurale de Bulgnéville. Afin de commencer l’année sous les meilleurs hospices, les jeunes ont été sensibilisés aux notions de respect et de vivre ensemble. Dès le lendemain de leur arrivée, ils ont participé à un atelier de théâtre organisé par l’Association de Santé, d’Education et de Prévention sur les Territoires de Lorraine (ASEPT).
« Nous menons des actions de prévention en matière de santé et de bien être dans les différents établissements scolaires agricoles. Historiquement, nous sensibilisons les jeunes sur des enjeux de santé, tels que la nutrition ou la mise en garde contre les addictions. Depuis deux ans, nous proposons également des interventions sur le respect, afin de lutter contre les agressions verbales entre les jeunes, les discriminations et le harcèlement. Pour ce faire, nous avons fait appel à la compagnie Tilt, spécialisée dans le théâtre d’improvisation. », explique Émilie SOLARY, chargée de développement à l’ASEPT.
Aborder les sujets sensibles, avec humour et bienveillance
C’est à ce-moment que Julien JOUANNIC et François BARTHELEMY entrent en scène. Ces deux comédiens professionnels, spécialistes de l’improvisation, animent une séance de théâtre interactive à laquelle les élèves participent.
« Nous sommes habitués à travailler auprès d’un public jeune, et nous savons par expérience quels sujets nous allons aborder. Nous en choisissons quatre ou cinq, en accord avec l’ASEPT et en fonction des attentes de l’établissement de formation. Ensuite, nous préparons en amont la manière dont nous allons traiter telle ou telle thématique. Mais pour le reste, ce sont les jeunes qui décident ! », indique Julien JOUANNIC.
Ainsi, les élèves choisissent un lieu, une action, une situation embarrassante du quotidien… A partir de ces éléments contextuels, les comédiens improvisent des scénettes, ponctuées d’ateliers de réflexion, permettant d’initier le débat entre les jeunes. Harcèlement scolaire, utilisation abusive des réseaux sociaux, surexposition de l’intimité, propagation de rumeur, orientation sexuelle, dépression et intolérances en tous genres… Autant de sujets auxquels ils sont confrontés quotidiennement et dont il faut parler.
« Mais attention, nous ne sommes pas là pour juger qui que ce soit !, tient à préciser François BARTHELEMY. L’idée n’est pas de leur dire : comporte-toi comme ça, ne fait pas ci, ne fait pas ça. Nous ne voulons pas endosser la casquette de moralisateurs… Au lieu de cela, nous leur proposons des situations, afin qu’ils se positionnent d’eux-mêmes sur ces thématiques. On casse la barrière entre la figure de l’autorité d’un côté, et les jeunes de l’autre ; ce qui permet de faciliter les échanges. Le mot d’ordre reste la bienveillance, avant toute chose. »
« Nous voulons proposer aux élèves des actions ludiques, dans un format qui n’est pas celui d’un cours magistral. Le but étant que les jeunes se sentent à leur place et se construisent eux-mêmes leurs propres outils de réflexion. », ajoute Emilie SOLARY.
De leur côté, les élèves ont été particulièrement réceptifs. Selon les sujets, certains n’ont pas hésiter à donner des exemples concrets ou à s’indigner de tels ou tels comportements.
« Les notions de tolérance et de bienveillance sont des piliers de l’enseignement en Maison Familiale et Rurale, conclut Laurence JOLY, directrice de la MFR de Bulgnéville. Commencer l’année sur ces bases solides nous permettra d’accompagner au mieux les jeunes, afin d’être à l’écoute de leurs attentes. »
Emilie MICHEL, Fédération MFR des Territoires Haut-Marnais et Vosgiens